Droit des assurances - conditions de la nullité pour fausse déclaration intentionnelle

Le : 28/11/2018

Pour prononcer la nullité d'un contrat d'assurance sur le fondement de la fausse déclaration intentionnelle, les juges du fond doivent relever que l'inexactitude de la de?claration procède d'une réponse personnellement donnée par l'assure? à une question précise posée par l'assureur lors de la conclusion du contrat de nature à lui faire apprécier les risques pris en charge.

Civ. 2e, 4 oct. 2018, F-P+B, n° 17-25.967

Avocat construction responsabilités assurances Saint Brieuc – Franz VAYSSIERES 

Pages recommandées

Prescription biennale - assurance

« Vu les articles L. 114-1 et L. 242-1 du code des assurances :6. Aux termes du premier de...

Construction - enduit et garantie

"Vu l'article 1792 du code civil :4. Tout constructeur d'un ouvrage est responsable de plein droit,...

Intérêt à agir d’un syndicat

Seule l'association syndicale libre (ASL) elle-même est autorisée à exercer une action en justice...