Pénal - Refus de prise en charge d’un mineur isolé étranger

Le : 14/06/2018

Le refus opposé à un mineur isolé étranger ne constitue pas le délit de délaissement prévu à l'article 223-3 du code pénal dans la mesure où le service compétent n'assumait pas encore la responsabilité de la prise en charge de la victime.

Crim. 23 mai 2018, F-P+B, n° 17-84.067

Avocat pénal Saint Brieuc – Franz VAYSSIERES 

Pages recommandées

Construction - obligation de mise

Sur le second moyen du pourvoi provoqué de M. A... et de la MAF, ci-après annexé :Attendu...

Responsabilité du notaire - efficacité

Vu l'article 1382, devenu 1240 du code civil ;Attendu, selon l'arrêt attaqué, que, suivant...

Construction - responsabilité décennale

Vu l'article 1792 du code civil ;Attendu, selon l'arrêt attaqué (Limoges, 14 septembre 2017),...