Pénal - Refus de prise en charge d’un mineur isolé étranger

Le : 14/06/2018

Le refus opposé à un mineur isolé étranger ne constitue pas le délit de délaissement prévu à l'article 223-3 du code pénal dans la mesure où le service compétent n'assumait pas encore la responsabilité de la prise en charge de la victime.

Crim. 23 mai 2018, F-P+B, n° 17-84.067

Avocat pénal Saint Brieuc – Franz VAYSSIERES 

Pages recommandées

Prescription des actions en matière

Le Conseil d'État lève des incertitudes sur l'application du régime de prescription décennale en...

Prescription biennale - assurance

« Vu les articles L. 114-1 et L. 242-1 du code des assurances :6. Aux termes du premier de...

Construction - enduit et garantie

"Vu l'article 1792 du code civil :4. Tout constructeur d'un ouvrage est responsable de plein droit,...